top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurBiodi

Pourquoi aider la biodiversité ? L'exemple des insectes


Citron (papillon) butinant une fleur de pissenlit.

« Les insectes sont nos amis »


Même si les insectes peuvent être à l'origine de phobies chez certains, nous devons apprendre à protéger les insectes. Chassés comme des nuisibles pour leurs piqûres ou encore leurs ravages sur les cultures, ils sont pourtant indispensables aux écosystèmes. Maillon essentiel dans la pollinisation et dans la chaîne alimentaire, leur rapide disparition est un véritable désastre.


Un constat dramatique


40% des espèces d'insectes sont menacées d'extinction dans le monde.

En Allemagne, les populations d'insectes volants ont diminué de 76% en 27 ans (1990-2017).


Les Lépidoptères (papillons), les Hyménoptères (abeilles, guêpes et fourmis) et les Coléoptères (scarabées et coccinelles) sont les "grandes familles" (ordres) d'insectes étant les plus touchées.

Selon l'Agence Européenne de l'environnement les populations de papillons en Europe ont diminué de 50% entre 1990 et 2011.

Il suffit de regarder le pare-brise d'une voiture après un long voyage en été pour s'apercevoir de la catastrophe : aujourd'hui nos pare-brises sont presque immaculés alors qu'il y a 30 ans ils auraient été couverts d'insectes : c'est le "syndrome du pare-brise". Ce syndrome est un moyen concret pour observer le déclin des populations d'insectes.


Les causes du déclin


1. La perte d'habitat au profit de l'agriculture intensive et de l'urbanisation.

2. La pollution par les pesticides et les fertilisants.

3. Les facteurs biologiques comme les espèces introduites (exemple du frelon asiatique avec l'abeille domestique) et les pathogènes.

4. Le changement climatique.


Les conséquences


Les insectes sont indispensables pour la pollinisation, qui assure la reproduction des plantes qui sont elles aussi en fort déclin. 80% des plantes sauvages dépendent des insectes pour leur pollinisation. De cette pollinisation, nous en dépendons aussi. Sans insectes, la production de fruits et légumes serait gravement impactée. En 2010, le service rendu par les insectes en France était évalué entre 2,3 et 5,3 milliards d'euros.


Par leur place dans la chaîne alimentaire, le déclin rapide des insectes affecte aussi toutes les espèces se nourrissant d'insectes dont par exemple les hérissons, les musaraignes, les crapauds et plus généralement les oiseaux qui sont particulièrement touchés.

60% des oiseaux dépendent des insectes pour leur alimentation.

En 30 ans, les populations d'oiseaux ont diminué de 421 millions d'individus en Europe.


L'effondrement des populations d'insectes, c'est l'effondrement généralisé de la biodiversité.


Les actions possibles


Les actions possibles sont d'agir directement sur les causes du déclin citées ci-dessus : suppression des pesticides, etc.

Les hôtels à insectes Béké ont pour but de redonner aux insectes un semblant de leur habitat, détruit par l'urbanisation et les cultures intensives, et de leur donner la possibilité de se développer à nouveau.

Disposer un hôtel à insecte chez soi est une action simple, à l'échelle du particulier, pour tenter d'endiguer le déclin des insectes.


Pour regarder la sélection d'hôtels à insecte Béké :





Sources :


Livres, documents, articles de journaux et sites internet :


· Boone.D, Accueillir les insectes dans mon jardin, ma contribution à la biodiversité, 2019. L'essentiel nature, Jouvence nature


Articles scientifiques


141 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page